Arbitres et dirigeants

L’arbitrage et l’arbitre de handball : les valeurs

 

Si les arbitres n’existaient pas, le handball n’existerait pas.
Mais également, pour avoir du beau jeu, il faut des arbitres capables de prendre des décisions.

Les arbitres sont là, non pas pour se faire critiquer, mais pour être honnête et impartial et participé à un spectacle.
L’arbitre est en charge de la direction de la rencontre ; il doit faire respecter les règles par la négociation entre tous les acteurs et dispose de pouvoirs discrétionnaires

En tant que sujet de discussion ou objet de conflit, l’activité d’arbitrage est souvent réduite à un seul de ses aspects : la sanction, qu’elle soit évaluative, technique ou disciplinaire. Or, la sanction n’est que la manifestation concrète d’un processus de décision arrivé à son terme.

L’arbitre est une tierce partie, neutre, non directement concernée par le résultat (victoire, défaite, score, performance, record…) de la compétition sportive qu’il a la charge de diriger
Or, dans son activité, l’arbitre décide, opère des choix et, s’il est question de choix, c’est bien qu’il existe différents choix possibles, entre lesquels il va devoir trancher. Les attentes des différents acteurs se trouvent, ainsi, parfois déçues et l’arbitre mis au rang de responsable de cette déception, sans avoir nécessairement commis une quelconque erreur.

En handball certaines règles sont difficiles à appliquer et parle de seuil de tolérance (vis-à-vis des infractions) ; on peut remarquer l’ambiguïté qu’il y a à appliquer les règles, tout en respectant l’esprit du jeu, notion, qui n’est, d’ailleurs, pas explicitement définie dans le code d’arbitrage et est, par conséquent, laissée… à l’appréciation de l’arbitre ; il montre, enfin, l’importance de l’interprétation personnelle de l’arbitre dans l’application de certains points du règlement, en particulier la loi de l’avantage. La dimension normative de l’arbitrage se trouve bousculée par ces constats.
Au cours d’un match national de handball, 70 % des infractions objectives au règlement ne sont pas sanctionnées : certaines sont, sans doute, non détectées, d’autres, détectées, mais non sanctionnées. L’arbitrage ne semble, donc, pas être une application stricte du règlement qui, d’ailleurs, ici, produirait un arrêt de jeu en moyenne toutes les dix secondes et dénaturerait l’activité sportive.
Les spectateurs manquent de tolérance et veulent que les décisions correspondent à leur attente et aillent dans le sens de leur équipe « chérie ».
En conclusion, l’erreur est humaine et doit être acceptée par tous les acteurs. Pourquoi excuserait-on les joueurs et pas les arbitres quelque soient les conséquences ?

Ce sont ces valeurs que nous voulons défendre à Angers SCO handball et que nous défendons.
Ce travail est primordial au niveau des jeunes arbitres qui doivent formés, accompagnés et surtout être protégés des personnes nocives et parfois néfastes qui sont présentes dans la salle de sport.
Il nous est souvent rappelé qu’un jeune arbitre est là pour apprendre et en aucun lieu doit se faire agresser par tous les acteurs des matches

Formations arbitrage et table de marque – Acte II

Une équipe : les arbitres et les officiels de table   Nos jeunes arbitres sont encore présents. Lors d’un plateau moins de 10 ans le week-end dernier, il y avait une 3ème équipe sur le terrain : les arbitres et les officiels de table de marque. Bravo à Amory,...

Reprise de l’arbitrage pour les jeunes du club

Formation arbitrage pour les moins de 14 ans   Nos jeunes arbitres ont repris le sifflet ce WE. Le tournoi des écoles de handball s’est déroulé dans une ambiance festive et sereine. Les jeunes arbitres ont fait le boulot, comme d’habitude et, au cours du tournoi...

Zoom sur un binôme d’arbitrage qui monte

Joueurs en moins de 17 ans région, ces 2 jeunes arbitres du club ont accédé au grade supérieur dans la filière arbitrale du territoire : JAJ T3 groupe 1 (Juge Arbitre Jeune). Ils ont eu une progression fulgurante : groupe 2 en décembre 2018 et accession au...

ÉQUIPE N1

> Accéder au site